Adopter un chiot: j’ai complètement échoué

Il y a maintenant plus d’un an, nous avons décidé, mon conjoint et moi d’adopter un chiot. Avant de me lancer un peu n’importe où et de l’acheter, j’ai minutieusement cherché la race que je voulais. Ni trop gros ni trop petit, poil court… énergique pour jouer avec les enfants, mais sans malice…. Le beagle semblait nous convenir le mieux selon notre train de vie, nos 4 enfants, et tout le kit. J’ai fait des recherches, trouvé un élevage qui en avait prêt à partir pour l’automne. Je voulais une femelle, et dans cette portée de disponible, il n’y avait que des mâles. La dame les vendait moins cher que les femelles, déjà là, ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Pendant l’attente que notre petit chiot soit prêt, j’ai continué mes recherches, je suis allé dans plusieurs salons d’animaux, parlé avec des éleveurs, etc.

On me certifiait toujours que les beagles étaient de petits chiens énergiques attachants et tellement gentils avec les enfants! Nous avons été le choisir, avec les enfants, et un mois plus tard, notre petit Milo rejoignait notre maison.

Le voyage de 2 h pour le rapporter à la maison a été parfait, il dormait paisiblement sur le nouveau lit que je venais de lui acheter. Rendu à la maison, il était si gentil, si doux avec les enfants et nous! Il n’avait pas peur, n’était pas nerveux, nous croyions alors avoir eu le gros lot des chiens!

La première nuit fut horrible…… C’était un peu normal nous pensions, alors nous avons toffé, tenu notre bout…. puis…. la première semaine, puis la deuxième…… à ce moment-là, étrangement les gens autour de nous nous ne disait plus que le beagle était le meilleur choix, nenon, c’était plus rendu des « ‘bonnes chances »’ que nous avions…. Pourtant, nous étions confiants. Deuxième erreur.

Plus ce chien vieillissait plus il était incontrôlable. Il sautait, mangeait tout ce qu’il trouvait et ce, même s’il avait des TONNES de jouets (qu’il détruisait en quelques minutes à peine). En 6 mois à peine il a mangé au moins une douzaine de doudous, trois lit pour chien, une tonne de fourchettes d’enfants, sans parler de toutes les bebelles dispendieuses que nous lui avions achetées. C’est un ado! Nous disait-on. Il m’était impossible de prendre une marche avec, tellement il tirait sur la laisse. Il en vomissait en chemin! J’avais la main bleue après quelques coins de rue. Il grimpait et sautait sur tout le monde, courait à l’infini, creusait des trous, mangeait le bois, les laisses… J’ai emprunté une cage tellement il était incontrôlable, quand je travaillais je n’avais plus de choix que de le mettre dedans, comme la nuit. J’ai demandé de l’aide, des conseils, tout le monde pensait que je capotais. Que j’exagérais. Mon chum se fâchait et voulait absolument qu’il parte. Nous avions des plaintes de nos voisins, malgré ma cour clôturée, il trouvait toujours le moyen quel qu’il soit de se sauver. Je n’avais plus d’autre choix que de l’attacher dehors. Mais quelle vie?

Mes enfants ne voulaient plus l’approcher. J’étais complètement à bout. Je l’ai mis en vente sur Kijiji. Le cœur gros. En moins de quelques heures, une gentille mère de deux jeunes filles, plus vieilles que mes enfants, avec une maison (parce qu’il n’était pas question que mon chien se retrouve en appartement) m’appelait pour mon chien.

J’ai pleuré. Beaucoup. Malgré tout, ce maudit chien fou je l’aimais. Elle est venue le chercher le lendemain. J’ai pleuré plusieurs heures…. Puis, le lendemain, la dame nous appelle. Elle capote, pleure au téléphone, elle ne le veut plus. Mon chum qui répond reste sans voix; nous venons de briser le cœur de nos enfants avec le départ de notre chien, même aussi fou qu’il était, et là la dame qui rêvait d’avoir un beagle, et tout le kit, panique elle aussi malgré TOUTES les mises en garde? Mon chum lui dit de relaxer, d’attendre quelques jours pour qu’il s’habitue.

Deux jours plus tard, je reçois un appel sur mon cellulaire… le chien, mon chien, est rendu dans un appartement, au 5e étage, dans un 5 et demi, avec trois adultes, deux chats, et un autre chien… Elle l’a vendu à la première venue, sans rien lui dire, juste qu’elle ne pouvait pas le garder.

Même si au fond, je savais que je ne pouvais absolument rien n’y faire, j’ai appelé toutes les SPCA proches, me suis renseigné… la dame elle-même m’expliquait que c’était son troisième chien qu’elle « ‘essayait »’ parce que les autres elle se les était fait enlever par la police à cause de plainte…..

Croyez-le ou non, après avoir parlé avec elle plusieurs heures au téléphone et par courriel, j’ai été chercher mon chien, 5 jours plus tard. Il était tellement content de nous voir! Il semblait calme, changé. J’étais aux anges! Je me suis dit, mon dieu, on dirait presque qu’il a compris!

Quelques jours plus tard, j’ai dû vraiment me rendre à l’évidence que notre famille ne convenait pas du tout à ce chien. Était-il un mauvais chien? Non je ne crois pas. Moi, je ne le crois pas. Tous les gens que je connais qu’ils l’ont côtoyé me disent qu’ils n’ont jamais vu un chien aussi imprévisible. Un jour, devant des amis, je jouais avec lui et une grosse corde en tresse. C’est ma faute, je n’ai pas regardé ce que je faisais et n’a pas assez levé ma main. (Il adorait sauter très haut) il a saisi mon poignet et l’a mordu très fort, au sang. Il savait que c’était moi. Ma main je l’ai vu dans ses yeux. Après ça, c’est arrivé trois-quatre fois que j’ai vu mon chien essayé de me mordre. Réussir.

Nous l’avons emmené avec nous sur des terres pendant un « ‘party annuel familial »’ (Pas le choix, personne ne voulait s’occuper de lui pendant 2 jours) Mon chien était libre, aussitôt détaché, il a couru si vite, à perte de vue que je me suis dit que je ne le reverrais plus jamais. Puis, quelques minutes plus tard, il est sorti du bois, tout sale la langue au vent, heureux. Il est venu me voir, et puis est reparti. Sur une trentaine de gens présents, personne n’avait jamais vu un chien avec son tempérament. On le comparait souvent à Marley. (tsé le film là!)

À notre retour, il était encore une fois malheureux. Je me suis dit, s’il ne se sauve pas en forêt, sur plusieurs kilomètres, je vais le détacher, il ne se sauvera pas… Je l’ai retrouvé plusieurs maisons plus loin… J’ai essayé de lui trouver une nouvelle famille, sans enfants, de préférence un chasseur, des randonneurs… des gens d’extérieur avec plein de terre, une ferme, what ever…

Sans vraiment avoir d’espoir, une dame m’a appelé. Elle avait une grande terre, des chèvres, une immense maison. Je suis allé visiter. Ses enfants étaient de jeunes adultes, son conjoint chasseur. La famille parfaite. Ils avaient eu, dans le passé plusieurs beagles pour la chasse. J’ai laissé mon chien, une deuxième fois, avec le cœur gros. Ça allait bien, j’avais des photos souvent, de mon chien qui semblait heureux dans sa nouvelle famille. Puis… La dame l’a mis en vente. Plus capable, le pire chien qu’elle avait jamais vu! Mon cœur explosait encore. C’est une jeune famille, comme nous qui l’a pris. Avec de jeunes enfants. J’avais peur, qu’il fasse une niaiserie et qu’on l’euthanasie. Qu’on l’abandonne à la SPCA. Qu’on le batte. Qu’il se sauve, se fasse frapper par une auto.

Aux dernières nouvelles, Milo va bien avec sa famille. En fait, ça fait plusieurs mois que je n’ai plus de nouvelle. J’y pense, souvent. Il me manque quand même ce chien fou. J’ai échoué avec mon chien. C’était trop pour moi, pour nous. Je l’avoue.

**** Mon but en écrivant ce texte, n’est pas de me justifier sur la vente de mon chien. Je ne cherche pas d’excuses, ni la pitié. J’essaie d’apporter une touche humaine et d’acceptation dans ce monde. Échouer c’est important pour grandir.

2 comments

  1. Vous avez fait votre possible, les chiens ne sont pas tous les mêmes comme les humains parfois ils sont ingérables! C’est difficile d’éduquer
    Certains chiens et ce malgré tout le temps passé a s’y appliquer, malgré toute l’énergie déployée et l’amour pour l’animal! Parfois c’est impossible avec certain chien (j’ai mis des années a réaliser cela) je croyais via mes précédents chiens et éducations tout serait parfaitement idem avec le dernier et non je suis entrain de vivre un échec d’éducatif quant à mon chiot actuel et suis au bout tuellement il semble etre fou les 3/4 du temps éducation ratée (via ve chien ingérable).

    1. Merci pour votre mot! Quel race est-ce? Je pense très souvent à Milo encore, me demande s’il a trouvé la ”paix” au sein d’une famille ou s’il… bref. je lui souhaite d’être bien peu importe où il est.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *