être témoin d’un accident de la route. Par Jessika Bessette

Récemment, je suis partie avec ma meilleure amie, le temps d’un weekend, en roadtrip à Sandbanks, en Ontario. 6 heures de voiture, 6 heures de discussions profondes (et d’autres beaucoup moins), 6 heures de musique “back in the 90’s” : N’Sync, Backstreet Boys, Destiny’s Child, bref toute cette belle gang-là!!

Première fois que l’on partait tout un weekend, sans chum, sans enfant, seulement elle et moi et notre folie! J’peux-tu vous dire que c’était un moment TELLEMENT attendu!!!

On a eu un super weekend, on a pleinement profiter de ses précieux moments pour refaire le plein d’énergie, s’amuser, rire, ne pas avoir à se soucier si on avait passé le balai, vider le lave-vaisselle, etc. On a dormi dans l’auto, et oui : on s’était monté un super setup dans sa Prius et on a vraiment bien dormi (à notre plus grand étonnement!).

Rendu à notre 2e nuit, on a choisi de dormir plus près de la frontière du Québec. On était au dernier On-Route avant le Québec (espèce de truck-stop avec restaurant, dépanneur, douche/toilette, wifi, etc.)
Ce soir là, c’est moi qui conduisait. On était fatiguées de notre journée à la plage, à faire du paddle board. Il était 23h30 environ. Au moment de sortir pour le On-Route, j’ai failli nous causer un accident, non pas par ma faute, mais plutôt car la sortie se séparait en 2, sans aucune indication nous en avisant (et il y avait un méga faussait entre la séparation de la route) et que le lampadaire qui normalement aurait dû éclairer le chemin était à ce moment-là éteint… Laissez-moi vous dire que j’ai légèrement eu peur…

Je stationne la voiture complètement au fond du stationnement, à l’autre bout de la sortie d’où on arrivait, et je constate que le lampadaire a rallumé… C’est bien pratique ça… On va aux toilettes et on ressort en retournant près de la voiture. On se prépare à s’installer dans notre douillet lit de Prius… À cet instant, je jette un coup d’oeil à l’endroit où j’ai failli avoir l’accident précédemment…

Un VUS s’en vient au même instant dans la sortie… Le fameux lampadaire était de nouveau éteint… Je dis à Tanya (ma meilleure amie) : babe y vont manquer la sortie… Je panique intérieurement en lui disant cela et tout en regardant la scène : le VUS s’en vient à environ 30km/h (c’est tout de même une sortie), mais manque la séparation de la route et plonge droit dans le faussait… Le VUS “jump” 1 fois… Puis en atterrissant sur ses roues “jump” une 2e fois, ce qui le projette sur le côté conducteur… Plusieurs “spectateurs” dans le stationnement, aucun ne bouge pour aller vers l’accident… Je lance donc tout simplement à Tanya : est-tu prête? Cours!!!

J’avais mes espadrilles de courses déjà dans les pieds, puisque je m’étais coupé le dessous du pied plus tôt dans la journée, je me suis donc automatiquement mise à courir vers le VUS sans penser à rien. Moi qui est “moumoune de nature”, je manque de m’évanouir à la simple vu du sang dans un film, je n’ai aucunement pensé que peut-être les gens étaient blessés et saignant, Non! Je voulais simplement aller à leur secours!

Arrivées près d’eux, Tanya avait déjà composé le 911. Les coussins gonflables s’étaient déployés et heureusement, ils portaient également leur ceinture de sécurité tous les 2. Un couple étaient à l’intérieur. Ayant mon cours de premier répondant, j’ai tout de suite suivi mon protocole. Aucun des deux ne saignait à première vue, aucun des deux n’était vraiment blessés (mais quel soulagement!). Un homme assez en forme est venu me rejoindre près du VUS. Tanya étant toujours en ligne avec les urgences, elle me questionnait selon leurs questions à eux et moi je parlais avec le couple pour lui transmettre leur réponse. Avec l’aide de l’homme, nous sommes parvenus à les sortir de la voiture, qui aurait pu se tourner sur le toit, car elle n’était pas complètement stable sur le côté, et avons pu éloigner le couple de là le temps que les paramedics arrivent.

Le couple allait bien, mais était sous le choc (et c’est plus que normal). Ils ne parlaient pas français, et pour une fois savoir parler anglais nous a réellement servi à Tanya et moi à cet instant. Nous sommes donc restées là à leur côté, Tanya ayant enroulée la femme qui grelottait dans son grand foulard pour la garder au chaud, et ayant pris soin de revalider qu’ils n’avaient aucune blessure.

Les ambulanciers, les pompiers et la sûreté du Québec sont arrivés environ 25 minutes plus tard… Le couple nous a serré dans leur bras tellement fort, nous a remercié mainte et mainte fois d’être venues à leur secours puis nous a repris dans leur bras, puis les ambulanciers les ont fait monter à bord de l’ambulance pour les réchauffer et prendre leurs signes vitaux, tout était sous contrôle! Les pompiers ont coupé le courant du VUS, puisque le courant était toujours en fonction, et les policiers ont refait une courte reconstruction de la scène avec photos.

Les policiers nous ont confirmé que, comme il ne s’agissait que d’un simple malheureux accident sans alcool/drogue en lien, nous pouvions quitter les lieux. Nous sommes donc reparties vers notre voiture, soulagées de la tournure des événements, mais tout de même nous aussi sous le choc de ce qui venait se de passer.

On est plusieurs qui croient souvent que, au moment où cela sera nécessaire, on restera figés, qu’on ne sera pas capable d’agir, mais l’adrénaline : c’est puissant!! Je vous avoue que je suis encore troublée de repenser que, des dizaines de gens qu’ils y avaient dans le stationnement au moment de l’accident, aucun n’est bougé, ou même seulement appelé les secours… Mais je me dis que nous, nous avons malgré tout su faire encore une fois un travail d’équipe d’enfer. Deux filles avec un TAG (trouble d’anxiété généralisée), qui ensemble ont su se calmer mutuellement afin de garder leur contrôle et maîtriser la situation.

Ce weekend restera gravé à jamais dans ma mémoire, que ce soit pour tous les bons moments passés ou que par cet accident, et encore une fois je peux dire que si la vie nous a mis à cet endroit à cet instant-là, c’est que nous devions nous y trouver.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.