La première dernière fois… par Anony-Mom

Être maman c’est définitivement une des plus belles choses de la vie, porter la vie en soi a toujours été pour moi encore plus merveilleux, un véritable cadeau qui nous est offert. J’ai la chance d’avoir reçu ce cadeau et ainsi avoir pu donner naissance à des petits humains par la suite.
À chacune de mes grossesses précédentes, pourtant… ce n’était pas comme présentement. Bien… pas comme présentement, car je ne suis pas enceinte, mais, même si on avait décidé que notre famille était terminé il y a déjà un bon moment mon homme et moi… mon horloge biologique, mon cœur et mon esprit m’ont rattrapée, au point où une discussion sur le fait de peut-être avoir un autre enfant a eu lieu.

La petite idée qui germe

Est-ce que toutes mes pensées sur ce sujet sont revenues car je n’avais pas officiellement dit adieu à la maternité? Est-ce que c’était car je n’avais pas « profité » de ma dernière grossesse en me disant que c’était LA dernière? Est-ce que c’est car au fond de moi j’ai toujours voulu avoir une famille nombreuse? Probablement un peu de toutes ces réponses…
Mes grossesses passées étaient bien différentes… Pas que mes enfants n’étaient pas désirés, loin de là, mais ce n’était pas « prévu » de façon officielle aux moments où je suis tombée enceinte. Je ne regardais pas mes règles, mes périodes d’ovulation, nada… On était plus jeunes (pas qu’on soit vieux actuellement on s’entend), mais on était moins « pressés » d’avoir nos enfants : ça arrivera quand ça arrivera. Tandis que là, on se dit que oui nous voulons un autre enfant, mais rapidement, pas dans 2 ans si je peux dire ça ainsi.

Eh puis on s’est dit oui, une dernière fois… Pour la première fois!

D’où le titre de mon article : la première dernière fois. La première fois où je prend le temps de regarder « la » bonne période afin de maximiser les chances, la dernière fois où je porterai la vie en moi. Et honnêtement, les sentiments que j’éprouve face à toutes les émotions actuelles qui se présentent à moi… me font peur. Je me surprend à m’imaginer rendu à 20 semaines de grossesses, le ventre déjà bien rond, sentir un petit hoquet en moi… tout ça alors que je n’ai aucune idée si je suis déjà enceinte ou pas. J’ai aussi peur de finalement voir mes règles arrivées, peur de vivre une peine en apprenant que finalement on recommence. Je sais que tout le monde dit qu’on ne doit pas faire de fixation là-dessus, mais comme je vous le disais plus haut, c’est une première fois pour moi de ressentir tout ça…
Je me surprend à me regarder le ventre dans le miroir et me dire : c’est possible? À ma dernière grossesse, j’ai su que j’étais enceinte avant même d’avoir eu à faire un test puisque j’avais un petit ventre et que mon chum m’avait regardé sortir du bain et m’avait lâché un : « coudont… es-tu enceinte?! » Donc, oui je fabule peut-être totalement déjà, mais maudit que j’aimerais dont ça que, dès le premier mois où l’on s’est dit go on le fait, j’aille à nouveau reçu le cadeau de porter la vie.

Recommencer avec un petit bébé, quelques années plus tard

Mes enfants sont « grands », on s’entend, je n’ai pas d’adolescents, mais mes enfants sont autonomes, les couches sont depuis longtemps déjà derrière nous, on dort nos nuits complètes… on doit être fous un peu quand j’y pense de vouloir se rembarquer dans tout ça dans notre situation présente, mais un autre exemple du pourquoi je dis La première dernière fois, c’est que justement, comme souvent lors d’une première grossesse les gens se disent être rendus là dans leur vie, et bien je crois que nous sommes rendus là… à nouveau 😉
D’ici à ce que l’absence (ou pas…) de mes règles, je relis sur le sujet de la maternité, je regarde mes photos de bédaine de mes autres grossesses et j’espère fort. Mes règles sont prévues dans 11 jours, je n’ai jamais eu autant hâte que ça l’arrive hahaha! Mais je reste quand même réaliste et me dit que si jamais ce n’était pas ce mois-ci, il y a le mois prochain, et le suivant ainsi de suite.
Ma première dernière fois❤
J’espère avoir la chance de pouvoir vous en reparler

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.