Le zéro déchet partout, à tout prix. Mais, t’a peu, toi là?

La planète à besoin d’aide et elle ne filent pas trop, à cause de nous. Ce n’est un secret pour personne. Depuis quelque temps sur les réseaux sociaux, je dirais, un an, on prône beaucoup, beaucoup, beaucoup le zéro déchet. Et honnêtement, ça nous touche tous! Cette nouvelle mode est sans aucun doute la meilleure depuis plusieurs années.

On a vu des mouvements à travers le Canada, l’Amérique et même le monde en 2018. Plusieurs entreprises mondiales importantes ont même changé de grosses habitudes pour donner un break à notre planète terre préféré. Fini les pailles, les emballages non recyclables, le plastique cheap qui ne se récupère pas lui non plus, etc. Voir de si grosses entreprises (IKEA en autre, Mcdo, St-Hubert, pour ne nommer que celles-là) se lever et faire de si gros changements, c’est vraiment encourageant.

Partout dans chaque maisonnette, on a vu aussi les gens agir de façon plus intelligente, plus économique et écologique. Un retour en force aux produits naturels, biodégradables, aux emballages moins marketing et plus responsable. Un mouvement qu’on souhaite voir grandir encore et encore, et atteindre des sommets.

Mais ?

Il y a toujours malheureusement, un mais. Comme dans 99% des causes, des mouvements, des changements de masse, il y a et aura toujours l’envers de la médaille, le stresse et la pression sociale. Comme mère, je vais prendre cet exemple-là puisque mon texte aborde en ce sens, c’est lourd. On le sait toutes, dès qu’on voit le petit + sur notre bâton de pipi, c’est parti, nous sommes aspirés dans cette descente infernale de jugements et de culpabilités qu’est la maternité. Je ne sais pas trop si c’est nouveau depuis l’air des réseaux sociaux, mais ça n’a du pas aider du tout.

L’allaitement, le portage, l’alimentation, le dodo bref, comme on le sait toutes, TOUT est un sujet sensible. Maintenant, on peut ajouter le zéro déchet à cette liste.

Personnellement, pour donner un exemple, je préfère faire mes purées maisons, papa adore cette étape et c’est beaucoup moins coûteux et santé pour bébé. Par contre, je ne pense pas à attaquer la première venue sur internet ou que je croise, qui donne des petits pots. J’ai bien le droit de flatter mon ego, de me dire que je suis dont bien hot moi d’en donner. Mais c’est tout. C’est fini. J’ai le droit aussi, de juste passé par-dessus ses choix, et de ne rien en penser. Oui oui, je vous le dis.

Pour le zéro déchet…

C’est rendu exactement pareil. On ne peut plus acheter de ziplock, de pellicule plastique, de sac en plastique quelconque ou d’emballage individuel sans se faire attaquer parfois sauvagement sur les réseaux sociaux. Des fois, à l’épicerie, j’ai même peur de voir sortir la maudite fatigante de Game of thrones avec sa cloche, qui me suivrait jusqu’à mon auto en me disant, SHAME, SHAME, SHAME SHAME, SHAME, SHAME.

J’ai des sacs à collation réutilisable, oui. J’utilise beaucoup plus de contenants lavables que de sac de plastique c’est vrai. Je fais ma part. J’essaie en tout cas. Je conscientise plus, un petit peu à la fois, à faire des changements dans la maison. Je regarde les produits que j’achète, je me pose des questions plus existentielles maintenant que juste, ”ça sent tu bon ça?” Mais, je n’en vire pas folle. Je ne me rajoute pas cette pression sociale là, sur les épaules, non.

Oui mes enfants mangent des yogourts en petits contenants séparés dans leurs lunchs. Les compotes aussi. Je suis humaine, j’ai un travail, une maison, trois enfants, je suis enceinte, quatre enfants maintenant, je choisit mes batailles. Mon but premier, c’est ma santé mentale aussi. Est-ce que je pourrais en faire plus? Clairement. J’adapte des changements au fil du temps, mais surtout, je vis.

Ma vie de mère qui ne veut pas être à boutte.

Bref, ce que je veux te dire, par-dessous tout, c’est que chaque maman est unique et fait le bien à sa façon. Y’a pas longtemps, sur Pinterest, on voyait partout les meal preals d’avance, les immenses sacs à congélo en plastiques bleu avec un repas familial prêt pour la mijoteuse. Personne n’en faisait de cas. Au contraire, tout le monde trouvait ça si génial. Aujourd’hui je vous mets au défi, de prendre une photo de tous vos repas de la semaine préparés d’avance, dans des sacs à congélo, et de poster ça sur vos réseaux sociaux. Préparez votre bouclier!

C’est bien que la société se réveille, se sensibilise, mais encore une fois, jusqu’où? Peut-on, juste vivre, laisser vivre et respecter les gens autour de nous?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.