Pokémon Go, THE game

L’application est récemment sortie officiellement et déjà la population est sous le charme; le nouveau jeu de la compagnie Niantic fait un malheur partout dans le monde. Nous l’avons essayé depuis quelques jours et on comprend tous pourquoi.

La génération des années 90 et 2000 connaît bien les Pokémon pour avoir écouté les populaires émissions mettant en vedette Ash et son fidèle compagnon Pikachu et aussi pour tous ses produits dérivés, entre autres les jeux pour consoles portables tels que gameboy et compagnie (moi perso j’ai adoré ceux au Nintendo 64). Les cartes de jeu ne semblent pas avoir baissé de popularité d’ailleurs depuis plus d’une décennie. Je me souviens entre autres de Pokémon stadium au 64 que j’ai dû louer tellement de fois que j’aurais pu le payer en entier.

En 2016 donc avec Pokémon Go on nous ressort encore la même gamique qui rend accros, posséder le plus de Pokémon, les plus forts, les plus rares, et combattre pour être le meilleur dresseur!

13729042_10154313578978142_6675173999872672959_n 13690783_10154313578918142_5965082251549981187_n

Par contre cette fois-ci le challenge nous apporte dans la réalité virtuelle, en chassant réellement les Pokémon partout à travers la ville! Le jeu nous invite à sortir de nos salons et à marcher. Le concept va encore plus loin puisqu’il y a des Pokéstop, endroit où l’on peut obtenir des pokéballs, des œufs et plusieurs autres objets précieux à notre avancement. L’application pousse les gens à se rencontrer dans plusieurs Pokéstop puisqu’on peut y mettre des leurres, qui permettra d’attirer un grand grand nombre de Pokémon rares. Il y a aussi la tentation de prendre possession des Gyms, pour notre équipe (rouge, bleu ou jaune qui se trouvent à être les Valor, Mystic, et Instinc) bref, beaucoup de temps de jeu et de marche devant nous!

pokemon_go_team_logo

L’autre soir, j’ai vu un paquet de gens qui ne se connaissaient pas, échanger ensemble. De différents styles, de différentes villes. Ils étaient tous au Pokéstop du parc St-Roch près des fontaines. J’avoue que j’étais un peu stressée d’apporter mes enfants là, mais au final c’était génial. Les gens s’amusent, discutent, prennent l’air, marchent…. Trouvez-vous un désavantage? Pas moi. Mes enfants sont fous de joie devant toutes les sorties tard que l’on fait. On crie et on attend avec impatience l’éclosion de l’œuf, après 5 km de marche. Pour les plus petits, c’est encore vague, mais pour ma belle-fille de 8 ans j’ai remarqué une immense différence dans son enthousiasme à marcher. Elle me demande de partir à la chasse #attrapezlestous! Et ne se plaint jamais qu’elle a mal aux jambes ou qu’elle est fatiguée. Ça nous fait une belle activité à faire ensemble et notre but est d’être meilleures que papa! #onyarriverajamais

Chez vous, est-ce que la folie Pokémon est entrée? Qu’en pensez-vous?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *