Pourquoi tu ne devrais jamais te comparer aux autres mamans

Je ne sais pas pourquoi il faut toujours se comparer, se dire qu’une telle à côté, c’est plus facile dans ses bobettes que nous. Ou à la limite, pour d’autres, se réjouir qu’une autre l’aille plus dur chez elle. Disons nous que oui certaine sont ”meilleures” que nous, plus en forme, plus patiente, plus si ou ça, SELON ce que l’on voit. (ou veut bien voir) et qu’aussi, il y a une maman, à quelque part qui pense ça de nous.

On vit toutes des défis immenses dans la maternité. Certaine c’est avant même d’enfanter, par l’infertilité, les longs processus, les rendez-vous interminable, les déceptions d’attendre impatiemment le fameux +. N’oublis pas non plus, que certaines femmes autour de toi, ne dépasseront jamais ce stade. Jamais. Est-ce que je dis que tu n’as pas le droit de dire que c’est difficile à cause de ça? Bien non! continue de lire.

D’autres c’est pendant la grossesse, les nausées, les maux un peu partout, le changement d’humeur. Outre les ”petits” désagréments énumérés, il y a les maladies, les problématiques rencontrés avec la grossesse. Certaines devront vivre le deuil des belles grossesses bien joyeuses, et peut-être même se dire qu’elle ne pourront plus jamais ce le permettre.

Certaines mamans, c’est la naissance qui vient tout gâché. Un syndrome jusqu’ici passé inaperçu, un bébé amorphe, des signes inquiétants… des complications, un accouchement en urgence ou simplement, pas digne de tes rêves. Des difficultés d’allaitements, ou encore, d’aimer son propre bébé à sa vu. (Sujet méconnu d’ailleurs) Peut-être que se sera les premiers jours, semaines de vies qui seront épouvantables. Difficile, pour n’importe quel raisons, elles sont toutes bonnes.

d’autres se sont le terrible two, ou même rendu à l’école qu’elles en baveront un coup. leurs petits anges jusqu’à la sans faille, sera transformé. Avons-nous besoin de parler de la pré-adolescence ou de l’adolescence elle même? Nous restons mamans toutes notre vie, et je suis persuadé qu’on s’en fait pour nos enfants toute notre vie. J’imagine même pas la mère de George St-pierre avant chaque combat.

Je sais que parfois c’est tentant de se dire

WOW, elle, ça l’air tellement facile. La petite jalousie embarque, on se dit que ça doit être pour tel ou tel raison, que nous, on n’a pas compris.

ma conclusion

Toutes les mamans, un jour ou l’autre, s’en font. Toujours. Elles trouveront ça dur, pleureront peut-être enfermé dans la salle de bain. Certaine ont même l’envies de partir sans regarder en arrière. Certaines seront plus au bout du rouleau que d’autres, mais ça arrive à toutes les mamans. Un moment ou un autre, on a toute la brou dans le toupet, 1 min, 1 heure, 1 mois. Peu importe le moment. Chez certaine ça passera plus facilement, tendis que d’autre auront besoin d’un petit coup de pouce.

La prochaine fois que tu jalouses une maman en te disant que sa maternité à l’air facile, contrairement à la tienne, dit toi qu’elle aussi, a vécu, vit ou vivra des moments moins rose. Non pas pour te consoler, mais pour comprendre que toi aussi, tu as rayonné, tu rayonnes, ou rayonneras pour quelqu’un un moment donner.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.