Quand j’ai officiellement dit adieu à la maternité; Collabo Jessika Bessette

Porter la vie en soi, sentir ce petit être grandir dans notre ventre pendant 9 mois, lui parler, l’aimer d’un amour infini déjà au simple regard sur le test de grossesse qui vient de s’avérer positif… C’est tout simplement magique!

Vient un moment dans la vie où l’on doit choisir de continuer à agrandir sa famille, ou au contraire de l’arrêter où elle en est. Comme je viens à peine de passer par là, j’ai eu envie de vous en parler. Je suis de celles qui a eu la chance d’avoir des grossesses merveilleuses, le genre de grossesses totalement sans aucune difficulté (mise à part les petites nausées matinales entre 6 et 12 semaines) et je l’avoue : j’adore être enceinte! Voir ma bédaine prendre toujours un peu plus d’ampleur à chaque semaine et mois, ce petit quelque chose qui illumine mes yeux, car oui il y a quelque chose de différent dans les yeux d’une femme enceinte, (parfois cernés, mais ce n’est qu’un petit détail qui se camoufle bien avec du cache-cerne), et j’ose vous partager de façon complètement honnête ceci : mes grossesses m’offraient aussi des seins! On va se dire les vraies choses : non je n’ai pas été choyée par dame nature, oui enceinte et avec l’allaitement j’en avais beaucoup (sans avoir eu à débourser 5000$), ok petite blague à part : je n’ai pas fait mes enfants dans le but d’avoir des seins, mais sachez que j’en ai pleinement profité moralement pendant le temps que je les ai eus!

Si je ne faisais que m’écouter moi, j’aurais 5-6-7 enfants peut-être, tellement j’aime la maternité. Seulement, ce n’est pas le genre de décision que l’on prend seule… dans un couple, l’avis de papa aussi compte. Quand vient-on à choisir de définitivement dire adieu à la maternité? Dans mon cas, ce fût à la suite de plusieurs discussions avec mon chum, ma meilleure amie et ma soeur que j’ai finalement compris qu’aujourd’hui, après 3 petites filles de 7 ans et demi, 6 ans et bientôt 3 ans, j’étais rendu ailleurs dans ma vie. Déjà que faire des sorties à notre “gang” demande beaucoup de gestion, j’avoue que je ne saurai où me “garrocher” avec un nouveau-né en plus.

Non  je ne peux cesser de m’imaginer que le 4e bébé aurait peut-être été le petit garçon que je n’ai pas eu ou une 4e fille (les garçons se font très rares dans ma famille : mon père était enfant unique tout comme mon grand-père, j’ai seulement des soeurs et à nous 4, nous avons 8 enfants, dont 1 seul petit homme dans la gang). Oui je me questionne à savoir comment ma petite dernière aurait été en tant que grande soeur (juste à la voir agir avec les bébés de mon service de garde, elle est une “petite maman”, donc je suis persuadée qu’elle aurait été parfaite dans ce rôle). Mes photos de grossesses me rendent très nostalgique quand je les regarde… Mais vous savez quoi? Malgré toutes ces petites pensées, je suis en paix avec notre décision d’avoir choisi de terminer notre famille.

Comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai 3 petits rayons de soleil dans ma vie, qui me poussent à me surpasser en tant que maman, mais aussi me font découvrir une femme plus forte que je le croyais grâce à tout ce qu’elles me font vivre, autant dans les bons que dans les moins bons moments, et pour ceci je remercie le ciel (et mon papa qui veille sur nous de là-haut) pour avoir eu la chance de leur donner naissance  et d’avoir pleinement profité, trois fois plutôt qu’une, de ces moments magique qu’est la maternité! Devenir maman a fait de moi une femme totalement comblée dans sa vie! J’ai donc été en mesure de dire officiellement adieu à la maternité sans regret et totalement zen avec cette grande décision.

Petit message à mes soeurs et amies : continuer à en faire vous des bébés que je suis continuer à “catiner” s.v.p. Merci!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *